Garson, Cyrielle (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, France)

Penser le « théâtre dématérialisé » de Tim Crouch et Andy Smith comme une philosophie de l’esprit dans An Oak Tree (2005) et Commonwealth (2012).

Notre communication se penche sur l’une des voix distinctives du théâtre britannique ultra-contemporain, l’auteur et performeur Tim Crouch, que l’universitaire et écrivain Dan Rebellato considère comme « l’un des faiseurs de théâtre les plus audacieux, espiègles et stimulants à avoir émergé dans les années 2000 » et que la dramaturge Caridad Svich décrit comme l’« un des plus grands praticiens du théâtre expérimental en langue anglaise ». Plus précisément, cette étude s’intéresse à son travail collaboratif avec le poète Andy Smith dont l’approche singulière fut qualifiée par ce dernier de « théâtre dématérialisé » en référence aux pratiques de l’art conceptuel des années 60-70, une conception de la scène qui vise à dépouiller le théâtre de ses accessoires spectaculaires (costumes, décors, virtuosité du jeu de l’acteur, effets de lumière, de son, etc.) au profit d’un dispositif expérimental interactif s’arrachant à une certaine logique représentationnelle et référentielle héritière de la tradition réaliste du théâtre en Grande-Bretagne. Dans le même temps, cette recherche dont l’analyse s’appuie sur les travaux des philosophes britanniques Andrew Woodfield (1982) et Tim Crane (1992 ; 2001 ; 2003) propose de mettre en synergie les préoccupations d’une pratique de la philosophie avec les propositions artistiques d’une expérience théâtrale. Le théâtre que nous voulons exposer ici est propice à l’expérimentation de la pensée et reprend à son compte des ambitions philosophiques en interrogeant notamment la nature des représentations, les phénomènes mentaux et notre système perceptuel par le biais d’éléments scéniques d’activation visuelle et sonore. À travers l’exploration détaillée d’An Oak Tree (Un Chêne) et de Commonwealth, nous tenterons de montrer dans un dernier mouvement les implications possibles de cette approche pour une étude de la Philo-Performance qui s’affranchit de la conception deleuzienne de la pensée comme une création immanente à l’encontre d’une représentation transcendantale.

Cyrielle Garson est doctorante contractuelle chargée d’enseignement en langues et littératures étrangères au sein du laboratoire ICTT (Identité culturelle, textes et théâtralité) à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et appartient au groupe de recherche Théâtre(s) Politique(s) en France. Elle prépare, sous la direction de Madelena Gonzalez, une thèse sur les implications de la philosophie analytique pour l’appréhension esthétique du théâtre verbatim contemporain en Grande-Bretagne. Avec Hotreview.org (Hunter College Theater Department à New York), elle a publié récemment un article sur le théâtre politique lors de la 66ème édition du Festival d’Avignon et elle travaille en ce moment sur un chapitre à paraître dans un ouvrage dirigé par Amanda Wrigley et John Wyver traitant de la question des pièces de théâtre à la télévision en Grande-Bretagne (Manchester University Press, 2015). Deux autres de ses articles paraîtront sous peu : l’un sur la technique « recorded delivery » (numéro 2.1 de la revue The Journal of Contemporary Drama in English dirigée par Clare Wallace et Ondřej Pilný) et l’autre sur le phénomène de citation dans le théâtre verbatim (Parole Rubate – Purloined Letters, an International Journal of Quotation Studies).

 

Ce contenu a été publié dans Abstracts, et marqué avec par Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Garson, Cyrielle (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, France)", Labo LAPS 2014. URL : http://tpp2014.com/garson-cyrielle-universite-davignon-pays-vaucluse-france/

A propos de l'auteur : Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule "Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie". Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie "La Spirale ascensionnelle" et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).