Hess, Charlotte (France)

Charlotte Hess est danseuse de tango argentin, performeuse et chercheuse indépendante. Elle a travaillé pendant dix ans dans la compagnie Argentina et assure aujourd’hui la direction artistique et pédagogique de l’association Mordida de tango. Elle a suivi une double formation en Arts du spectacle/danse et en Philosophie à l’Université de Paris 8 et obtenu un Master 2 de “Philosophie et critiques contemporaines de la culture, option: Arts » intitulé « De la promenade à la flânerie. Vers une flânerie comme pensée en acte”.

Avec Jens Badura, elle a fondé en 2005 le collectif « Philoperformance », qui souhaite œuvrer pour la mise en scène de la pensée. Elle a aussi crée, avec Valentin Schapelynck, le collectif Zones d’attraction et co-anime une émission de radio du même nom, axée sur l’actualité littéraire, philosophique, diffusée sur Radio libertaire. Elle a produit le documentaire sonore Voyage en folie ordinaire pour France culture (« Sur les docks ») et co-organise le festival « Les évadés du bocal ». Ces différents intérêts convergent dans son travail actuel sur le tango : recherche sur les enjeux philosophico-politiques et esthétiques du geste dansé (dans de la formation « Pratiques somatiques et monde du soin » au département danse – Université de Paris 8), proposition de différents ateliers de “tango queer” dans des festivals (“Les évades du bocal”, “Pico y pala”), atelier de tango à des jeunes autistes ou troubles apparentés dans l’ESAT « Turbulences ». Elle a été en 2008 professeure invitée à l’Université de Santiago de Cali en Colombie.

Elle a publié un ouvrage (Georges Lapassade, vie, œuvres, concepts, Ellipses, 2010, avec R. Hess) et divers articles dans des ouvrages collectifs ou revues dont : « Flânerie et espace public. Vers une flânerie, comme pensée en acte », I. Koch et N. Lenoir (éd.), Démocratie et espace public : quel pouvoir pour le peuple?, Hildesheim, Georg Olms, 2008 ; « Penser, c’est se déplacer. » in S. Liandrat-Guigues (éd.), Propos sur la flânerie, Paris, L’Harmattan, 2009 ; « La révolution poétique des Romantiques d’Iéna. De la Bildung à la théorie du fragment, un double mouvement vers une théorie du sujet », in A. Real (éd.) Literatura y formacion, Cali, Colombia, USC, Juillet, 2009 ; « Orbis tertius. De la critique à la désobéissance. Invitation à la performance« , Chimères, N° 70, septembre 2009 ; « Les résistances de la folie dans le carcan de la santé mentale”, Revue des livres, nov-déc 2012 (avec V. Schaepelynck) ; « Institution, expérimentation, émancipation : autour de la pédagogie institutionnelle. » in Tracés. Revue de sciences humaines, “Education: émancipation ?”, n°25, 2013 (avec V. Schaepelynck).


Articles sur le même sujet :
Ce contenu a été publié dans Abstracts, et marqué avec , , par Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Hess, Charlotte (France)", Labo LAPS 2014. URL : http://tpp2014.com/hess-charlotte-france/

A propos de l'auteur : Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule « Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie ». Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie « La Spirale ascensionnelle » et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).