Hess, Charlotte (France)

Charlotte Hess est danseuse de tango argentin, performeuse et chercheuse indépendante. Elle a travaillé pendant dix ans dans la compagnie Argentina et assure aujourd’hui la direction artistique et pédagogique de l’association Mordida de tango. Elle a suivi une double formation en Arts du spectacle/danse et en Philosophie à l’Université de Paris 8 et obtenu un Master 2 de “Philosophie et critiques contemporaines de la culture, option: Arts » intitulé « De la promenade à la flânerie. Vers une flânerie comme pensée en acte”.

Avec Jens Badura, elle a fondé en 2005 le collectif « Philoperformance », qui souhaite œuvrer pour la mise en scène de la pensée. Elle a aussi crée, avec Valentin Schapelynck, le collectif Zones d’attraction et co-anime une émission de radio du même nom, axée sur l’actualité littéraire, philosophique, diffusée sur Radio libertaire. Elle a produit le documentaire sonore Voyage en folie ordinaire pour France culture (« Sur les docks ») et co-organise le festival « Les évadés du bocal ». Ces différents intérêts convergent dans son travail actuel sur le tango : recherche sur les enjeux philosophico-politiques et esthétiques du geste dansé (dans de la formation « Pratiques somatiques et monde du soin » au département danse – Université de Paris 8), proposition de différents ateliers de “tango queer” dans des festivals (“Les évades du bocal”, “Pico y pala”), atelier de tango à des jeunes autistes ou troubles apparentés dans l’ESAT « Turbulences ». Elle a été en 2008 professeure invitée à l’Université de Santiago de Cali en Colombie.

Elle a publié un ouvrage (Georges Lapassade, vie, œuvres, concepts, Ellipses, 2010, avec R. Hess) et divers articles dans des ouvrages collectifs ou revues dont : « Flânerie et espace public. Vers une flânerie, comme pensée en acte », I. Koch et N. Lenoir (éd.), Démocratie et espace public : quel pouvoir pour le peuple?, Hildesheim, Georg Olms, 2008 ; « Penser, c’est se déplacer. » in S. Liandrat-Guigues (éd.), Propos sur la flânerie, Paris, L’Harmattan, 2009 ; « La révolution poétique des Romantiques d’Iéna. De la Bildung à la théorie du fragment, un double mouvement vers une théorie du sujet », in A. Real (éd.) Literatura y formacion, Cali, Colombia, USC, Juillet, 2009 ; « Orbis tertius. De la critique à la désobéissance. Invitation à la performance« , Chimères, N° 70, septembre 2009 ; « Les résistances de la folie dans le carcan de la santé mentale”, Revue des livres, nov-déc 2012 (avec V. Schaepelynck) ; « Institution, expérimentation, émancipation : autour de la pédagogie institutionnelle. » in Tracés. Revue de sciences humaines, “Education: émancipation ?”, n°25, 2013 (avec V. Schaepelynck).


Articles sur le même sujet :
Ce contenu a été publié dans Abstracts, et marqué avec , , par Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Hess, Charlotte (France)", Labo LAPS 2014. URL : http://tpp2014.com/hess-charlotte-france/

A propos de l'auteur : Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule "Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie". Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie "La Spirale ascensionnelle" et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).