Groneberg, Michael (Université de Lausanne)

Les Maîtres de la Caverne encouragent et soutiennent les étudiant-e-s et collègues à l’Université de Lausanne qui désirent mettre leurs réflexions en œuvre. Quelques exemples de ces productions peuvent être présentés afin d’illustrer la présentation. L’approche de la Caverne, affilée à la section de philosophie, est tout d’abord pratique, visant à encourager des créations. Cela permet de sortir des ombres de la philosophie départementalisée qui court le danger, à l’université, d’être réduite à une science. Le théâtre occupe une place centrale dans cette perspective, permettant une mise en œuvre vivante de la philosophie. Viser la création a des implications pour le philosopher lui-même, et l’inverse. Ainsi, la mise en œuvre « Salut Socrate ! » du Banquet de Platon en 2010 dans des foyers privés ou d’artistes, ou lors de fêtes de nos jours, nous a permis de faire renaître ce format convivial qui s’appelle symposion. Accompagnées par une collaboration transdisciplinaire, ces expériences insolites étaient couronnées par une publication qui, plus qu’une simple nouvelle traduction, était une adaptation pour la scène et le monde actuels, y compris la réflexion sur le rapport entre les genres, offrant ainsi un accès vif au texte original.

Depuis, nous expérimentons avec différents media qui permettent à la pensée de se montrer et aux créateurs parmi les étudiant-e-s et collègues de faire fleurir la théorie. Par exemple, la pièce « Bien ! » est issue d’un collage de travaux d’étudiant-e-s en forme de films, mises en scène, dessins et musique qui interprètent la République de Platon. Le résultat de cet effort commun est une déconstruction de la cité idéale platonicienne aussi bien que du Gesamtkunstwerk à la Wagner ; d’une certaine idée de comment bien vivre ensemble aussi bien que d’une certaine idée de ce que ce sont l’art et la création commune.

Michael Groneberg est Maître d’enseignement et de recherche en Philosophie à l’Université de Lausanne et Privatdozent à l’Université de Fribourg. De 2001-03, il a donné des séminaires transdisciplinaires au CIPH en « Etudes de transition ». Ses publications portent sur le rapport entre philosophie et théâtre : « Salut Socrate! » Le Banquet de Platon. Traduit du Grec, adapté pour la scène, commenté et dirigé par Michael Groneberg. Lausanne, Centre de Traduction Littéraire, 2010 ; « Ceci n’est pas une arme ?, dans Yohan Ariffin, Anne Bielman Sànchez dir. : Qu’est-ce que la guerre ? Lausanne, éd. Antipodes, 2012, p. 255-272.

Ce contenu a été publié dans Abstracts, et marqué avec par Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Groneberg, Michael (Université de Lausanne)", Labo LAPS 2014. URL : http://tpp2014.com/groneberg-michael-universite-lausanne/

A propos de l'auteur : Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule "Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie". Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie "La Spirale ascensionnelle" et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).