Alphonso Lingis, personnage singulier

Al-Lingis-Portrait-webPersonnage singulier dans le paysage universitaire américain, Alphonso Lingis, philosophe-explorateur, réinvente la philosophie par le regard original qu’il porte sur les pays lointains qu’il explore régulièrement. Né en 1933, Lingis est originaire de l’Etat de l’Illinois, où il commença son parcours universitaire à l’Université Loyola de Chicago dont il déclare a posteriori ne pas être entièrement satisfait. Il s’expatria ensuite en Belgique pour y poursuivre ses études, à l’Université catholique de Louvain, où il commença alors à s’intéresser à l’histoire et à la philosophie, dont il parle comme une « révélation » pour lui. Dans sa thèse, qu’il rédigea sous la direction du phénoménologue Alphonse de Waelhens, il étudia plus particulièrement Jean-Paul Sartre et Maurice Merleau-Ponty. Une fois docteur, il n’envisageait pas de devenir professeur mais conservait un intérêt prononcé pour l’étude des philosophes. À son retour aux États-Unis, il obtint un poste à l’Université Duquesne à Pittsburgh, et se découvrit malgré tout un goût pour l’enseignement. C’est au cours de cette même année 1961 qu’il rencontra la pensée d’Emmanuel Levinas grâce à la publication de Totalité et Infini. Il se mit alors à traduire cette œuvre, et travailla également sur le corpus de Merleau-Ponty, qu’il contribua à faire découvrir outre-Atlantique. Au milieu des années 1960, il décida de continuer sa carrière à l’Université de Penn State, et dès lors, poursuivit ses traductions des philosophes français. Parmi ces traductions, on peut citer The Visible and the Invisible de Merleau-Ponty ou encore Sade My Neighbor de Pierre Klossowski. Influencé par les phénoménologues, mais également fervent lecteur de Nietzsche, Deleuze, Lacan, Bataille, et Foucault, il publia de nombreux essais de phénoménologie dont Libido : The French Existential Theories (1985), Phenomenological Explanations (1986), ou Deathbound Subjectivity (1989). Il est actuellement professeur émérite de philosophie à l’Université de Penn State.

Très influencée par Lévi-Strauss, sa réflexion s’alimente de ses nombreux voyages dans des contrées lointaines désertées par le tourisme mondialisé (parmi lesquelles la Nouvelle-Guinée, l’Indonésie, les îles du Pacifique), où il fait l’expérience d’un dépaysement radical. Il est l’auteur de nombreux ouvrages qui s’appuient sur sa fréquentation de pays mal connus, inscrivant sa pensée dans une véritable articulation entre théorie et praxis. Ainsi, il met à profit ses voyages philosophiques pour s’intéresser au langage et à l’expressivité corporels dans Foreign Bodies (1994), aux modalités de l’inscription du corps dans le monde et dans la société dans Body Transformations : Evolutions and Atavism in Cultures (2005), ou encore à l’art brut, à la danse et aux performances artistiques dans Violence and Splendor (2011). Illustrant ses travaux de nombreuses photographies et anecdotes de voyage, Lingis manifeste le souci d’une philosophie vécue, mettant à profit les ressources de l’image en vue de partager sa pensée et ses questions, dans un style qui a pu être comparé aux tableaux de Gauguin dans le domaine pictural.

Les conférences de cet universitaire hors-norme sont elles-mêmes réputées originales et déconcertantes, comme en témoignent certaines réactions recueillies dans l’ouvrage dédié au philosophe intitulé Encounters with Lingis. Elles s’apparentent à de véritables performances artistiques, parfois accompagnées de musique, de chants, de projections de silhouettes au fond de la salle. Un étudiant se souvient notamment d’une intervention sur la mort où Lingis parlait depuis un cercueil où il était étendu.

La contribution d’Alphonso Lingis au champ de la Performance Philosophy s’avère précieuse. Les interrogations sur la valeur sémiotique du langage et le statut du sujet (soulevées dans Deathbound Subjectivity), ainsi que le statut de la voix et de la place du discours courant, le « just talk » (The First Person Singular) permettent de revisiter la spécificité de la communication théâtrale. De plus, l’intérêt remarquable que porte le philosophe au corps, à la rencontre avec l’autre et avec son visage (dans une perspective lévinassienne) est propre à initier une reproblématisation du statut du corps de l’acteur, de sa spectacularisation, de sa « splendeur », révélée par les ornements qu’il arbore et les accessoires qu’il utilise. L’« éloquence du corps », telle que la nomme Lingis, se voit appréciée au regard d’autres formes d’expression dans le travail du philosophe : la danse, la sculpture (Gromley, frères Chapman), l’art-performance (Orlan), et la transe suscitée par la danse balinaise de Rangda et Barong. Entre violence et splendeur, Lingis fait dialoguer les arts de la scène et la philosophie dans ses écrits tout autant que dans ses conférences, articulant un questionnement existentiel sur la corporéité avec une attention portée à ce qui fait la singularité d’autrui. [Auteur : Julien Alliot]

Parutions :

  • Lingis, Alphonso. Violence and Splendor. Evanston: Northwestern University Press, 2011.
  • Lingis, Alphonso. The First Person Singular. Evanston: Northwestern University Press, 2007.
  • Lingis, Alphonso. Body Transformations: Evolutions and Atavism in Culture. New York and London: Routledge, 2005.
  • Lingis, Alphonso. Trust. Minneapolis: University of Minnesota Press, 2004.
  • Lingis, Alphonso. Dangerous Emotions. Berkeley, Los Angeles, London: University of California Press, 1999.
  • Lingis, Alphonso. The Imperative. Bloomington, Minneapolis: Indiana University Press, 1998.
  • Lingis, Alphonso. Sensation: Intelligibility in Sensibility. Prometheus Books, 1995.
  • Lingis, Alphonso. The Community of Those Who Have Nothing in Common. Bloomington, Indianapolis: Indiana University Press, 1994.
  • Lingis, Alphonso. Foreign Bodies. New York, London: Routledge, 1994.
  • Lingis, Alphonso. Abuses. Berkeley, Los Angeles, London: University of California Press, 1994.
  • Lingis, Alphonso. Deathbound subjectivity. Bloomington, Indianapolis: Indiana University Press, 1989.
  • Lingis, Alphonso. Phenomenological Explanations. Dordrecht: Martinus Nijhoff Publishers, 1986.
  • Lingis, Alphonso. Libido: The French Existential Theories. Bloomington, Indianapolis: Indiana University Press, 1985.
  • Lingis, Alphonso. Excesses: Eros and Culture. Albany: State University of New York Press, 1983

Traduction en français

Lingis, Alphonso. L’ivresse des profondeurs et autres excès (traduit de l’anglais américain par Nicole et Dominique Janicaud). Paris : Belin, 1997.

Traductions

  •  Levinas, Emmanuel. Otherwise than Being: Or Beyond Essence (traduit du français par Alphonso Lingis). Pittsburgh: Duquesne University Press, 1998. (1974)
  • Klossowski, Pierre. Sade My Neighbor. Evanston: Northwestern University Press, 1991. (1947)
  • Levinas, Emmanuel. Existence and existents (traduit du français par Alphonso Lingis). Pittsburgh: Duquesne University Press, 1978. (1947)
  • Levinas, Emmanuel. Totality and Infinity: An Essay on Exteroiority (traduit du français par Alphonso Lingis). Pittsburgh: Duquesne University Press, 1969. (1961)
  • Merleau-Ponty, Maurice. The Visible and the Invisible (traduit du français par Alphonso Lingis). Evanston: Northwestern University Press, 1968. (1964)

Articles sur le même sujet :
Ce contenu a été publié dans Actualités, et marqué avec , , par Julien Alliot.

Pour citer cet article : Julien Alliot, "Alphonso Lingis, personnage singulier", Labo LAPS 2014. URL : http://tpp2014.com/alphonso-lingis-personnage-singulier/

A propos de l'auteur : Julien Alliot

Julien Alliot est agrégé d’anglais, doctorant à l’Université Paris IV-Sorbonne, membre de VALE et du LAPS, actuellement professeur en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles au lycée Raspail de Paris. Sa thèse en cours, intitulée « La fête paradoxale : mettre en scène le sujet en crise de Samuel Beckett à Mike Leigh » tente d’articuler les multiples discours théoriques sur le phénomène festif avec sa représentation esthétique dans le théâtre britannique contemporain, afin de dégager les modalités d’une nouvelle mimesis propre à un sujet contemporain affecté par une crise protéiforme.